Journée mondiale contre l’hépatite 2021 : la recherche mobilisée pour mettre fin aux hépatites virales

26 juillet 2021
Image
Journée mondiale contre l'hépatite
Contenu
Texte

L’ANRS | Maladies infectieuses émergentes apporte depuis 1999 un soutien constant auprès des équipes de scientifiques impliquées dans la recherche sur les hépatites virales. Le lancement ou la poursuite de projets d’envergure a, cette année encore, apporté des résultats notables.

Texte

Chaque année, le 28 juillet, est organisée la Journée mondiale contre l’hépatite par l’OMS. Les hépatites virales représentent un véritable défi de santé publique. Dans le monde, 325 millions de personnes sont atteintes d’hépatites B ou C. À elle seule, l’hépatite B est responsable de 900 000 décès par an. L’ANRS | Maladies infectieuses émergentes continue de coordonner, de financer et d’animer la recherche sur les hépatites virales avec comme objectif l’élimination de ces pathologies.

Hépatites virales et recherche – des investigations fondamentales, cliniques et en santé publique : panorama de quelques projets soutenus par l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes en 2021

De la transmission du VHB de la mère à l’enfant au Cambodge, à la prévention de l’hépatite C parmi les usagers de drogues injectables au Vietnam, l’agence soutient plusieurs projets de recherche à visée internationale, axés sur différents groupes de populations. Elle promeut également des études innovantes, qui ont notamment permis d’affirmer que l’hépatite B n’est pas le seul virus à l’origine d’une infection par l’hépatite D.

Texte

Virus de l’hépatite B (VHB)

  • Campagne de dons pour aider la recherche sur le VHB

Hélène Drouin, interne en anesthésie-réanimation et plus jeune Française à avoir gravi l’Everest, profite de son ascension pour organiser une récolte de fonds au profit de la recherche sur l’hépatite B menée au sein du laboratoire Inserm U1052 dirigé par le Pr Fabien Zoulim. Elle revient sur son exploit et son engagement dans une interview (vidéo) croisée avec le Pr Zoulim.

  • Transmission du VHB de la mère à l’enfant au Cambodge : les résultats préliminaires de l’étude ANRS TA-PROHM

L’équipe scientifique de l’étude ANRS TA-PROHM au Cambodge, qui évalue une stratégie de prévention de la transmission de la mère à l’enfant du VHB au Cambodge, a présenté ses résultats préliminaires au congrès EASL 2021. La stratégie évaluée ne se base pas sur l’injection d’immunoglobuline, mais sur le traitement de la mère avec du fumarate de ténofovir disoproxil (TDF) et une vaccination précoce à la naissance. Cela pourrait être efficace pour réduire la transmission du VHB de la mère à l’enfant, spécifiquement si le TDF est administré pendant au moins un mois avant l'accouchement. Pour les femmes présentant une faible virémie, une vaccination précoce pourrait être suffisante pour réduire la transmission du VHB.
 

Texte
  • De nouveaux mécanismes associés au VHB impliqués dans l’hépatocarcinogenèse mis en évidence

Camille Péneau, qui a reçu le premier prix de thèse AC42 – Recherches fondamentales sur les hépatites virales en juin 2021, a participé à un article paru dans la revue Gut en janvier, caractérisant les intégrations du VHB dans les tissus du foie et mettant en évidence de nouveaux mécanismes associés au VHB et impliqués dans l'hépatocarcinogenèse. 

  • De nouvelles données sur l’entrée du VHB au sein des cellules humaines

Les récents travaux menés par deux équipes de recherche françaises apportent un nouvel éclairage sur la façon dont le virus de l’hépatite B entre dans les cellules humaines. Ces résultats, soutenus par l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes, sont parus le 30 juin 2021 dans la revue eLife. Grâce à une double approche computationnelle et expérimentale, les chercheurs ont découvert deux signaux cellulaires impliqués dans la fusion des membranes du virus et de la cellule hôte : l’enzyme « ERp57 » et le peptide fusion du VHB.

  • Bientôt le démarrage de l’essai européen ANRS HB07 IP-cure-B 

Cet essai clinique de preuve de concept, qui inclura 100 participants dans 4 pays européens (Allemagne, Espagne, France et Italie), débutera à l'automne 2021. Il a pour objectif d'étudier l’efficacité virologique de l’arrêt du traitement par analogues nucléosidiques ou nucléotidiques (NUC) et de l’arrêt du traitement par NUC après traitement par un agoniste du TLR8, en comparaison avec un bras témoin de traitement standard de l’hépatite B chronique par NUC, chez les patients sans réplication virale.

Texte

Virus de l’hépatite C (VHC)

  • Des résultats dans la prévention de l’hépatite C parmi les usagers de drogues injectables (UDI) au Vietnam

Dans un poster présenté à la conférence IAS 2021 sur l’étude ANRS DRIVE-C, l’équipe de recherche a montré qu’il est possible d'atteindre un taux de réussite élevé dans le traitement du VHC parmi les UDI, souvent difficiles à atteindre, lorsqu'un soutien optimisé et adapté est mis en œuvre par des organisations communautaires. Outre l'accès gratuit au traitement, l'implication des organisations communautaires est essentielle pour atteindre l'élimination du VHC parmi les UDI.

  • Le Projet ANRS « REVERSO » : investigation pour le contrôle d’une épidémie d’infection à virus de l’hépatite C (VHC) au sein de la population générale de la région du Sud-Ouest du Burkina Faso

Cette étude observationnelle a trois objectifs principaux : évaluer la prévalence du VHC, identifier les facteurs associés à une infection récente et évaluer la stratégie de traitement pilote mise en œuvre par le programme national du pays.


Virus de l’hépatite B et C (VHB & VHC)

  • Cohorte CoDISEN : étude de cohorte de Consommateurs de Drogues Injectables au Sénégal (CDI)

Cette Cohorte promue et financée par l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes a été mise en place afin de proposer un modèle de soins et de prévention validé et adapté aux CDI et aux co-morbidités identifiées en Afrique de l’Ouest. Il associe un volet clinique, addictologique et un volet socio-anthropologique.

  • CODISOCS : Projet de recherche sur les consommateurs de drogues injectables et les dynamiques sociales au Sénégal

Articulée avec le projet CODISEN, cette recherche socio-anthropologique a pour objectif de décrire et d’analyser les dynamiques sociales (accessibilité et acceptabilité) générées par le Centre de Prise en Charge Intégrée des Addictions de Dakar (CEPIAD) qui propose aux consommateurs de drogues injectables (CDI) : un bilan médical et psychologique, une prise en charge de l’addiction avec traitement substitutif par méthadone, ainsi qu’un appui psychosocial.

Texte

Virus de l’hépatite Delta (VHD)

  • Le VHD pourrait infecter des patients non infectés par le VHB

Un groupe de chercheurs, incluant Massimo Levrero (président du comité scientifique spécialisé en recherches fondamentales contre les hépatites à l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes ), Fabien Zoulim (coordonnateur de la task force HBV Cure, un programme dont l’objectif est d’atteindre la guérison de l’hépatite B) et François-Loïc Cosset (président de l’action coordonnée sur le virus des hépatites à l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes), a publié un article dans la revue Hepatology en février dernier rassemblant des observations montrant que d’autres virus que le VHB pourraient permettre l’infection par le VHD chez l’homme, tels que le virus de la dengue ou le VHC. 

  • L’étude ANRS HD EP01 BuleDelta sur le traitement par bulevirtide

L’objectif de cette étude est d’observer l’efficacité et la tolérance du traitement par bulevirtide des patients ayant une infection chronique par les virus des hépatites B et D. Elle a débuté en février 2020 et a recruté 121 patients dans 28 centres en France. Les inclusions vont se poursuivre jusqu'en août 2022. Une collaboration avec l'Université de Fribourg devrait débuter très rapidement.

Texte

Des événements nationaux et internationaux

  • L’International HBV Meeting à Toronto

Lors de l’International HBV Meeting, qui aura lieu du 26 au 30 septembre 2021, à la fois à Toronto et en virtuel, la coalition internationale pour l’élimination du VHB ICE-HBV (dont l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes est partenaire) organise deux événements, le 30 septembre 2021 : un symposium sur le thème : « HBV Cure: The Mechanisms Behind Combination Therapies » et un forum public dont l’entrée est gratuite.

  • Le 8e workshop ANRS HBV Cure

Organisé en format virtuel le 30 novembre 2021, le workshop annuel de l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes présentera un état de l'art de la recherche sur la guérison de l’infection par le VHB, domaine pour lequel les connaissances évoluent rapidement, avec des conférenciers renommés. Ce workshop rassemble habituellement environ 500 chercheurs, cliniciens, industriels et représentants d'associations de patients. Le programme scientifique sera prochainement transmis à la communauté scientifique. 

Texte

 La cohorte ANRS CO22 HEPATER renouvelée pour quatre ans

Cette cohorte, unique par son ampleur (plus de 21 000 patients inclus), étudie l’évolution des hépatites B, C ou D chez des patients au stade chronique de l’infection ou guéris. À ce jour, plus de 900 000 échantillons ont été récoltés et mis à disposition de la communauté scientifique grâce à la biobanque de l’agence. Initié en 2012, le suivi des participants a été prolongé jusqu’à la fin de l’année 2024.

Pour les prochaines années, les recherches sur cette cohorte porteront sur plusieurs aspects des hépatites : la rémission de l’infection par le VHB chez les patients chroniques, la réévaluation de l'impact de la surinfection par le VHD chez les patients infectés par le VHB et de nouvelles thérapeutiques du VHD, le carcinome hépatocellulaire, la réversibilité de la fibrose hépatique et son évaluation à l'aide de biomarqueurs précis (notamment chez les personnes guéries de l'hépatite C), l'impact des comorbidités hépatiques, la stéatose hépatique et le syndrome métabolique, les innovations thérapeutiques en cours de développement.

 

 

 

Texte

Note aux rédactions :

L’ANRS | Maladies infectieuses émergentes

L’ANRS | Maladies infectieuses émergentes, créée le 1er janvier 2021, est une agence autonome de l’Inserm. Elle a pour missions l’animation, l’évaluation, la coordination et le financement de la recherche sur le VIH/sida, les hépatites virales, les infections sexuellement transmissibles, la tuberculose et les maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes (notamment les infections respiratoires émergentes, dont la Covid-19, les fièvres hémorragiques virales, les arboviroses). Elle est également membre de la coalition internationale ICE-HBV dont l’objectif est de mettre fin à l’hépatite B chronique.

www.anrs.fr

@agenceANRS
 

Site de l’OMS – campagne 2021 – Journée mondiale contre l’hépatite

https://www.who.int/fr/campaigns/world-hepatitis-day/2021/fact-sheets

Texte

Contact presse 

- Département communication et information scientifique – information@anrs.fr