L’OMS et l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes renforcent leur coopération

04 juillet 2022
Image
Crédit : OMS/F. Renaud
Contenu
Titre
L’OMS et l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes renforcent leur coopération dans le domaine du VIH, de l'hépatite virale et des infections sexuellement transmissibles
Texte

La Dr Meg Doherty, directrice du département VIH, hépatite, infections sexuellement transmissibles (IST) de l’OMS (OMS/HHS), et le Pr Yazdan Yazdanpanah, directeur de l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes, ont signé un protocole d’accord visant à soutenir et renforcer leur coopération en matière de recherche et de transfert de connaissances afin de produire des recommandations sur le plan international et mettre en œuvre des politiques de santé dans les pays à revenu faible et intermédiaire (PRFI). La signature a eu lieu le 27 juin 2022, à Paris, à l’occasion des Journées du réseau international de l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes.

Texte

Soucieuses d’améliorer leur collaboration technique et de mettre en place une réflexion stratégique croisée, l’OMS et l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes ont signé un protocole d’accord visant à améliorer la coopération scientifique et technique des deux institutions en matière de VIH, hépatite et IST dans les pays à revenu faible et intermédiaire (PRFI), notamment dans les pays d'Afrique occidentale et centrale. Il s’articule autour de trois grands volets :

  • identifier conjointement les lacunes et les priorités de recherche pour améliorer la prévention, le traitement et les soins du VIH, des hépatites et des IST et développer des programmes de recherche et des approches innovantes sur les priorités identifiées ;
  • faciliter la mise en œuvre et l'adaptation des programmes de recherche prioritaires en fournissant un soutien technique et en renforçant les capacités humaines et techniques dans les PRFI ;
  • promouvoir le partage des connaissances, la diffusion et le transfert des résultats de la recherche pour alimenter le travail normatif mondial de l'OMS et soutenir la prise de décision politique et programmatique au niveau national.

Cet accord a été signé lors des Journées du réseau international de l’agence – organisées les 27 et 28 juin 2022 à PariSanté Campus – qui a réuni des chercheurs issus des pays partenaires et français, des représentants institutionnels et des associatifs, dans l’objectif de présenter un état des lieux de la recherche menée en partenariat avec les PRFI et d’identifier les priorités de travail communes sur l’ensemble de ses thématiques. La Dr Meg Doherty y a présenté la nouvelle stratégie mondiale de l’OMS sur le VIH, l'hépatite et les IST et les opportunités d’un partenariat renforcé entre les deux institutions.

« Renforcer la collaboration et la recherche fait partie intégrante des stratégies mondiales du secteur de la santé 2022–2030 contre, respectivement, le VIH, l’hépatite virale et les infections sexuellement transmissibles pour orienter le secteur de la santé et accélérer la mise en œuvre de ripostes stratégiques ciblées pour atteindre l’objectif de mettre fin au sida, à l’hépatite virale  B et C et aux infections sexuellement transmissibles d’ici à 2030 », a déclaré la Dr Meg Doherty.

Ce premier protocole d’accord conclu entre l’OMS/HHS et l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes, agence autonome de l’Inserm, s’inscrit dans le cadre général de la coopération entre la France et l’OMS, signé le 31 décembre 2019 sur la mise en place d’un partenariat renforcé pour la période 2020-2025.  

« La pandémie de Covid-19 a mis en avant la nécessité de mieux coordonner la recherche à l’échelle globale et d’entraîner les opérateurs français et internationaux dans une dynamique de cohésion. Il est aujourd’hui indispensable de saisir cet engagement et de le porter au-delà du domaine des émergences. Le protocole d’accord que nous signons ce jour incarne cette ambition, qui vise notamment à contribuer aux cibles du troisième objectif de développement durable d’ici 2030 », a déclaré le Pr Yazdan Yazdanpanah.

Texte


A propos de l’OMS (département VIH, hépatites, IST) :


L'OMS est une organisation intergouvernementale internationale, une institution spécialisée des Nations Unies et l'agence des Nations Unies pour la santé, créée dans le but de coordonner les questions de santé mondiale, de définir les programmes de recherche en santé, de fixer des normes et des standards, de formuler des recommandations politiques fondées sur des données probantes, de fournir un soutien technique aux pays et de surveiller et d'apprécier les tendances en matière de santé.

L'OMS, par le biais de ses programmes mondiaux de lutte contre le VIH, l'hépatite et les infections sexuellement transmissibles (OMS/HHS), dirige la réponse du secteur de la santé au niveau mondial et favorise les progrès vers l'élimination du VIH, de l’hépatite virale et des infections sexuellement transmissibles en tant que menaces pour la santé publique d'ici 2030, en travaillant aux trois niveaux de l'OMS – siège, bureaux régionaux et bureaux pays – et avec les pays et les partenaires. Pour ce faire, l'OMS/HSS élabore notamment des normes et des standards pour améliorer la prévention et le traitement du VIH, de l’hépatite virale et des IST, et soutient l'élaboration de programmes de recherche et d'innovation.

Texte


Contacts presse :

OMS : mediainquiries@who.int
ANRS | Maladies infectieuses émergentes : information@anrs.fr