L’agence inscrit la science ouverte parmi ses priorités

Ajouter un contenu
Texte

La science ouverte, de la transparence pour une meilleure intégrité scientifique

La science ouverte (open science) est la diffusion sans entrave des résultats, des méthodes et des produits de la recherche scientifique. 

Elle construit un écosystème dans lequel la science est plus transparente, plus solidement étayée et reproductible, plus efficace et cumulative. 

Elle induit une démocratisation de l’accès aux savoirs, constitue un levier pour l’intégrité scientifique et favorise la confiance des citoyens dans la science.

Texte

Un Plan National pour la science ouverte lancé en 2018 par le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et étendu en juillet 2021

Accompagnés de moyens importants, ces plans nationaux pour la science ouverte engagent tous les opérateurs de la recherche publique à se doter d’une politique en ce sens. 

Texte

 

Après avoir signé avec les agences de financement de la recherche nationales - ANR, Anses, INCa, et Ademe - en juin 2020 une déclaration conjointe en faveur de la science ouverte (consulter le communiqué de presse diffusé à cette occasion), la nouvelle ANRS | Maladies infectieuses émergentes a continué d’inscrire dans ses priorités d'accélérer le développement d'une science ouverte et responsable pour favoriser la diffusion et le partage des connaissances.

 

Les engagements de l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes :

  • Promouvoir le libre accès aux publications scientifiques ; 
  • Favoriser l’ouverture des données de la recherche dans le respect du paradigme “aussi ouvert que possible, aussi fermé que nécessaire” ; 
  • Partager les pratiques et modalités d’évaluation de la qualité scientifique des projets, conformément aux recommandations de la Déclaration de San Francisco ; 
  • Informer et sensibiliser les bénéficiaires en partageant des bonnes pratiques ; 
  • Ouvrir les données relatives aux projets financés par chaque institution en accord avec l’Open Government Partnership et conformément à la loi pour une République numérique ; 
  • Publier un bilan annuel des actions et des différentes mesures mises en œuvre en faveur de la science ouverte. 

 

Une 1re phase de transition s’amorce afin d’harmoniser les pratiques de l’agence avec ces objectifs. L’agence accompagnera les chercheurs dans cette évolution.