PEPR Maladies infectieuses émergentes

Ajouter un contenu
Texte

Les maladies infectieuses émergentes ou ré-émergentes sont une priorité de santé publique. L’exemple récent de la pandémie de Covid-19 est l’illustration concrète de l’impact de ces maladies sur la santé mais aussi sur les économies et les sociétés. 

Dans ce contexte, la mise en place de projets de recherche ambitieux est indispensable pour mieux comprendre, prévenir et contrôler les phénomènes d’émergence des maladies infectieuses, mais également développer des contre-mesures pour diagnostiquer, protéger ou traiter les individus. Ainsi, une réponse globale et intégrée pourra être mise en place pour limiter leurs impacts. 

Texte

Pour faire face à ces enjeux, la France s’est dotée d’une Stratégie nationale d’accélération "Maladies infectieuses émergentes et Menaces nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques" (MIE-MN) dans le cadre de France 2030.  

Le socle scientifique de la stratégie est constitué par deux Programmes et Equipements Prioritaires de Recherche (PEPR) complémentaires et qui seront mis en œuvre en étroite collaboration sur 5 ans :

  • Un PEPR MIE, qui porte sur la prévention et le contrôle des maladies infectieuses émergentes. Il est doté de 80 millions d’euros et piloté par l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes, en articulation avec l’ensemble de ses partenaires académiques français ;
  • Un second consacre 30 millions d’euros à la prévention des émergences zoonotiques (virus, bactérie ou parasites transmis aux humains par des animaux ou des insectes). Il s’inscrit dans l’initiative internationale PREZODE et est piloté par le CIRAD, l’INRAE et l’IRD.
Texte

Les objectifs du PEPR MIE

L’objectif poursuivi est de mieux comprendre, prévenir et contrôler les maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes en mettant en place des relations interdisciplinaires et multi-institutionnelles et en tenant compte de l’interdépendance de la santé animale, humaine et de celle des écosystèmes.

Pour répondre aux objectifs de ce PEPR, l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes a élaboré une stratégie qui permettra de financer, d’animer et de coordonner la recherche selon les axes suivants : 

Axes de recherche PEPR

 

Texte

Les impacts attendus

Le PEPR MIE devra permettre :

  • une meilleure préparation au risque de pandémie ;
  • une capacité de réponse plus rapide et plus efficace (détection, prévention, traitement) ;
  • une augmentation significative de la cohésion et de la réactivité de la communauté scientifique française lors de la prochaine pandémie, notamment grâce à sa capacité de transfert rapide et de mise à l'échelle industrielle des résultats et des ressources issus de la recherche académique et/ou des partenariats public/privé.
Texte

Quelles activités concrètes ? 

Le PEPR MIE permettra de soutenir des projets de recherche amont, de R&D (TRL entre 1 et 3), des infrastructures et achat d’équipement, ainsi que des Chaires. Les financements seront dans le cadre d’appels à projets compétitifs annuels, d’appels à manifestation d’intérêt ou d’appels à candidatures. 

Chaque appel se déclinera selon 3 volets :

  • accélérer l'acquisition de connaissances sur les maladies infectieuses émergentes ;
  • organiser et développer de nouveaux traitements, vaccins, diagnostics et outils de surveillance pour les MIE ;
  • permettre aux politiques publiques et à la société de faire face aux crises épidémiques.

Les appels à projets s’adresseront à des consortia d’équipes de recherche publique françaises. 

Au total, 3 appels à projets successifs seront lancés dans le cadre du PEPR MIE, permettant ainsi de soutenir des projets à différentes étapes, et d’avancer dans le continuum de recherche, en particulier pour le développement de contre-mesures (traitements, vaccins, tests de diagnostic et dépistage, outils de prévention).

La première action devrait être lancée en 2023, avec l’ouverture d’un appel à projets en début d’année. Des priorités scientifiques seront définies pour chacun des volets.

Ajouter un titre
Titre
Positionnement dans l’écosystème du financement de la recherche sur les MIE
Ajouter un contenu
Texte

L’ANRS | Maladies infectieuses émergentes veillera à la bonne articulation du PEPR MIE avec les autres mécanismes existants de financement et de coordination de la recherche sur cette thématique, et en particulier :

  • les autres volets et mesures de la stratégie d’accélération MIE-MN (PEPR PREZODE ; volet innovation pour la pré-maturation et maturation ou le soutien aux plateformes de recherche ; volet organisationnel de prévention, préparation et gestion de crise ; volet formation) ;
  • les autres guichets de financements (de l’ANR, et notamment l’Appel à projets générique ; les programmes de la DGOS et ses partenaires, avec le ReCH-MIE, PHRC, PRT, PRME, PREPS, PHRIP, ReSP-Ir, MESSIDORE ; les autres appels à projets de l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes, notamment pour des projets collaboratif avec des pays à revenus faibles et intermédiaires) ;
  • le financement de la recherche en réponse à une crise (appels à projets spécifiques de l’ANRS MIE, modalités type CAPNET pour Covid-19) ;
  • les programmes internationaux, et notamment européens (Horizon Europe, EU-HERA, DIGITAL Europe Program, EDCTP…).