Nouvel appel à projets sur le VIH : 40 ans après, la recherche continue

16 juin 2021
Image
image
Contenu
Texte

Il y a 40 ans, un article du Morbidity and Mortality Weekly Report des CDC américains signalait les premiers cas de sida aux Etats-Unis. D’immenses progrès ont été effectué, mais la recherche doit continuer de se mobiliser pour décrypter le plus finement possible les mécanismes de ce virus, améliorer les traitements, la prévention et trouver un vaccin. Depuis 1988, l’ANRS a lancé plus de 60 appels à projets pour soutenir les projets de recherche sur le VIH/sida. Aujourd’hui, un nouvel appel s’ouvre.

Texte

Au cours des 32 ans d’existence de l’ANRS, environ 30 millions d’euros annuels étaient consacrés à la recherche sur le VIH, répartis entre la recherche fondamentale, clinique, en sciences humaines et sociales et en santé publique, au Nord comme au Sud. Une cinquantaine de nouveaux projets sur le VIH ont ainsi pu être mis sur pied chaque année.

Ce modèle de financement a été poursuivi au sein de l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes, avec le maintien de deux appels à projets dédiés au financement de l'ensemble des recherches sur le VIH/sida, les IST, les hépatites virales, la tuberculose, y compris les recherches sur leurs co-infections, les recherches sur d’autres infections ou pathologies dès lors qu’elles sont utiles à la compréhension du VIH/sida, des IST, des hépatites virales et/ou de la tuberculose.

Le dernier appel à projets vient d’ouvrir. Jusqu’au 15 septembre, il est possible de déposer sur la plate-forme dédiée Apogée les demandes de financement pour des projets de recherche et des contrats d'initiation de recherche, des allocations de recherche pour des doctorants et post-doctorants et des soutiens aux colloques et aux publications. Cet appel à projets est ouvert à tout laboratoire de recherche français, public ou privé, ainsi qu'aux laboratoires étrangers associés à un laboratoire français dans le cadre d'un projet de recherche.

Titre
Pour en savoir plus