La plus jeune Française à avoir escaladé l’Everest récolte des fonds pour la recherche sur l’hépatite B

25 mai 2021
Image
Hélène sur l'Everest / Hélène Drouin / DR
Contenu
Texte

A 27 ans, Hélène Drouin, étudiante en médecine, est la plus jeune Française à avoir escaladé le mont Everest. Elle profite de cet exploit pour organiser une collecte d’argent au profit du laboratoire de recherche sur les hépatites virales Inserm U1052 dirigé par le Pr Fabien Zoulim.

Texte

Le 11 mai 2021, Hélène Drouin, interne en réanimation au CHU de Dijon, a atteint le plus haut sommet du monde après plusieurs semaines d’acclimatation et cinq jours d’ascension et de redescente au camp de base. 

Pour réaliser cette performance, elle a suivi un long entraînement physique avec l’ascension de plusieurs sommets, dont certains supérieurs à 7 000 mètres d’altitude, des stages techniques, des épreuves d’endurance, mais également une préparation mentale d’un an. Elle a aussi bénéficié du soutien de l’agence népalaise qui a organisé son expédition. « L’ascension de l’Everest est un travail d’équipe, raconte la jeune interne, du cuisinier, aux porteurs, en passant par les guides, il faut une excellente logistique pour rendre l’ascension de l’Everest possible et sûre ». Pour Hélène, ce n’était pas qu’une prouesse sportive : « j’ai découvert la communauté sherpa, sa culture et ses traditions. Ce projet était très enrichissant humainement », explique-t-elle. 

Désormais, elle veut mettre à profit l’attention médiatique apportée par son exploit pour attirer l’attention des médias et du grand public sur la recherche sur l’hépatite B. Alors qu’elle était en troisième année de médecine, grâce au programme de l’Ecole de l’Inserm, elle a effectué un stage de trois mois dans le laboratoire de recherche sur les hépatites virales Inserm U1052 dirigé par le Pr Fabien Zoulim, qui est aussi le coordinateur de la Task Force ANRS « HBV Cure ». « Je considère le Pr Zoulim comme mon mentor, j’admire son intégrité intellectuelle et son dévouement pour la recherche », révèle-t-elle. Toujours en contact avec lui, elle l’avait d’ailleurs interviewé à propos des défis qu’il reste à surmonter pour éradiquer l’hépatite B sur sa chaîne Youtube.
 
Si ce stage a confirmé sa vocation de médecin, elle est convaincue de la nécessité de soutenir la recherche, le « seul moyen de faire progresser la médecine ». C’est pour cela qu’Hélène a lancé une collecte de fonds en ligne : « j’aimerais pouvoir récolter 100 000 euros pour le laboratoire Inserm U1052 », précise-t-elle. Une belle cause et un nouveau défi pour cette jeune médecin, qui va désormais se consacrer au projet de soutenir la recherche médicale.
 

Texte

Pour en savoir plus 

Le projet « Hélène sur l’Everest » : https://www.helenesurleverest.com/
La collecte de fonds : https://www.helloasso.com/associations/association-flocon-de-vie/collectes/helene-sur-l-everest
Le laboratoire de recherche sur les hépatites virales Inserm U1052 : https://www.crcl.fr/departement-citi/hepatites-virales-et-pathogenese-des-maladies-chroniques-du-foie/