Hommage au Dr Gérard Chaouat

29 avril 2021
Image
Gérard Chaouat
Contenu
Texte

Gérard Chaouat, né le 6 mai 1944 à Alger, docteur en médecine, directeur de recherche émérite au CNRS, nous a quittés le 23 avril 2021 à Paris.

Il a commencé sa carrière dans l’unité Inserm (U23) de Guy-André Voisin à l’hôpital Saint-Antoine à Paris, puis a dirigé une équipe de recherche dans l’unité Inserm 262 de Claude Sureau dans les locaux de la maternité Baudelocque à Paris. Il a ensuite rejoint l’unité Inserm 131 de Pierre Galanaud à l’hôpital Antoine-Béclère à Clamart, puis en 2010 l’unité mixte Inserm U976 d’Armand Bensussan où il y poursuivait inlassablement des activités de recherche.

Désireux de contribuer à l’amélioration de la santé reproductive des femmes, Gérard Chaouat est l’un des pionniers de l’immunologie de la reproduction dont il a souvent bousculé les dogmes. Il a consacré sa carrière à la compréhension des raisons immunologiques des échecs d’implantation d’embryons et des avortements à répétition. Il s’est intéressé aux mécanismes impliqués dans la tolérance de l’allogreffe fœtale et dans la pré-éclampsie. Membre des sociétés européenne et internationale d’immunologie de la reproduction, il en a été Président (2006-2009), puis Président d’Honneur.

A la fin des années 80, il comptait parmi les premiers en France à s’intéresser aux mécanismes de la transmission materno-fœtale du VIH-1, en collaboration avec l’équipe de Françoise Barré-Sinoussi à l’Institut Pasteur. Il a coordonné un réseau européen sur la transmission mère-enfant du VIH-1 et a participé au développement de projets sur le sujet au Cameroun et en Inde, soutenus par l’ANRS. Son engagement scientifique dans des collaborations avec les pays à ressources limitées s’inscrivait tout naturellement dans son immense respect pour les droits de l’homme et dans sa lutte contre les inégalités. 

Gérard Chaouat, militant infatigable, a toujours été fidèle à ses engagements scientifiques mais aussi politiques et syndicaux. Il défendra constamment ses idées sur la politique de la recherche, y compris récemment dans le domaine de la lutte contre la Covid-19, plaidant notamment en faveur des vaccins en tant que biens communs de l’humanité.  

Durant toute sa vie, Gérard Chaouat a eu à cœur de partager avec bienveillance ses connaissances infinies avec les nombreux stagiaires, étudiants et scientifiques qu’il a formés ou rencontrés. Brillant vulgarisateur, il avait une culture éclectique, une humanité sans limite, beaucoup humour, une immense gentillesse et une grande modestie. 

Gérard Chaouat laisse un souvenir inoubliable à tous ceux qui l’ont côtoyé, le sentiment d’avoir connu un homme et un chercheur d’exception, hors du commun.