Histoire

Ajouter un contenu
Texte

Le virus de l’hépatite C a été découvert en 1989. L’épidémie touchait, dans les années 90, entre 550 000 et 600 000 personnes en France, soit 1% de la population. Face à ce véritable problème de santé publique (dans 70% à 80% des cas, l’hépatite C devient chronique et peut évoluer vers une fibrose hépatique voire un cancer), l’ANRS se voit confier en 1999 par les pouvoirs publics la coordination de la recherche clinique, thérapeutique et en sciences sociales sur l’hépatite C.

En 2005, la recherche fondamentale sur le VHC et la recherche sur le virus de l’hépatite B sont également confiées à l’ANRS.

Texte


En 2005, l’ANRS reprend l’organisation des Journées du réseau national des hépatites, dont l’objectif est de permettre aux chercheurs travaillant dans le domaine des hépatites virales de se rencontrer et de partager leurs projets.

Depuis l’intégration des recherches sur les hépatites à l’ANRS, celles-ci se sont organisées avec la création d’un service dédié, la mise en place d’un réseau de laboratoires français et européens. Les recherches s’attachent à comprendre les mécanismes du cycle viral et de la persistance virale, la physiopathologie des infections chroniques ainsi que les mécanismes de fibrogenèse et de carcinogenèse et à mettre en place de nouveaux modèles d’études.