1er résultats de l’étude ANRS Prevenir

24 juillet 2018
Image
Jean-Michel Molina
Contenu
Texte

 

 

Texte

Un an après son démarrage, l’étude ANRS Prevenir livre ses premiers résultats.  Cette étude est coordonnée par le Pr Jean Michel Molina chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Saint-Louis, AP-HP et promue par l’ANRS en partenariat avec l’association AIDES. Ces résultats permettent de confirmer, auprès des 1 435 volontaires déjà recrutés en Ile-de-France, l’efficacité et la bonne tolérance de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) (1)  prise de manière continue ou à la demande. Ces résultats feront l’objet d’une communication orale ce mercredi 25 juillet lors de la 22e conférence internationale sur le VIH/Sida, AIDS 2018, qui se déroule à Amsterdam du 23 au 27 juillet 2018.

(1) PrEP : La Prophylaxie Pré-Exposition ou PrEP est un traitement antirétroviral préventif contre l’infection par le VIH

Texte

L’étude ANRS Prevenir lancée en mai 2017 par le Pr Jean-Michel Molina chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Saint-Louis, AP-HP, le Dr Jade Ghosn de l’hôpital Hôtel-Dieu, AP-HP et Daniela Rojas-Castro de l’association AIDES a pour objectif d’évaluer l’impact du déploiement de la PrEP sur l’épidémie de VIH/Sida dans la région Ile-de-France. Elle permet également l’évaluation d'un accompagnement personnalisé proposé par des acteurs communautaires ainsi que la prévention et la prise en charge des autres infections sexuellement transmises.

Les résultats rapportés aujourd’hui portent sur les 1 435 premiers volontaires séronégatifs présentant un haut risque d’infection par le VIH qui ont été recrutés entre le 3 mai 2017 et le 1er mai 2018. Il s’agit pour le moment essentiellement d’hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. « Nous souhaitons dans le futur recruter également des volontaires issus d’autres populations comme les personnes transgenres et les hommes et femmes hétérosexuels à haut risque d’infection par le VIH » indique le Pr Jean Michel Molina.

Parmi les volontaires, 44% prennent la PrEP quotidiennement et 53% l’utilisent à la demande au moment des périodes d'activité sexuelle (cette stratégie a été démontrée efficace par l’essai ANRS IPERGAY et validée dans les recommandations nationales et européennes). A ce jour, il n’a été observé aucun cas d’infection par le VIH, ni chez les personnes prenant la PrEP de manière continue ni chez celles ayant choisi le schéma de prise à la demande. Selon le Pr Molina, « ces résultats permettent de confirmer la très bonne efficacité de la PrEP puisque l’on s’adresse à des personnes fortement exposées au risque d’infection par le VIH ».

Ces premiers résultats présentés à l’occasion de la conférence AIDS2018 d’Amsterdam permettent aussi de confirmer la bonne tolérance de la PrEP. En effet, il n’y a eu, à ce jour, aucun arrêt de l’étude pour des raisons liées à des effets indésirables du traitement.

Texte

L’étude ANRS Prevenir (Prévention du VIH en Ile de France) a pour objectif principal d’évaluer une stratégie globale de prevention de l’infection par le VIH, chez des personnes séronégatives à haut risque d’infection par le VIH en Ile de France. Cette stratégie comprend un renforcement du dépistage, une offre d’accompagnement, un traitement précoce des infections VIH et un traitement pré-exposition (PrEP). Lancée en mai 2017, cette étude soutenue par le sidaction, la région ile-deFrance et la mairie de Paris, est placée sous la responsabilité conjointe du Pr Jean- Michel Molina (hôpital Saint-Louis, AP-HP) investigateur coordinateur, et  du Dr Jade Ghosn (hôpital Hotel-Dieu, AP-HP) et de Mme Daniela Rojas-Castro (Association AIDES), co-investigateurs. ANRS Prevenir prévoit l’inclusion d’ici 2019 de 3 000 volontaires et leur suivi jusqu’en 2020.

Pour en savoir plus
www.prevenir.anrs.fr
Facebook @ANRSprevenir
Twitter @anrs_prevenir

Texte

L'ANRS est une agence de moyens et de coordination de la recherche sur le VIH/sida et les hépatites. L’ANRS a pour objet l’animation, l’évaluation, la coordination et le financement des programmes de recherche, quel que soit le domaine scientifique concerné (recherches fondamentale, clinique, en santé publique, sur le vaccin). L’ANRS fédère en France comme à l’étranger des chercheurs de toutes disciplines. Son budget annuel, environ 50 millions d’euros, lui est attribué en majorité par le ministère en charge de la recherche ainsi que par le ministère de la santé. Depuis 2012, l’ANRS est une agence autonome de l’Inserm. Au total, plus de 500 projets de recherche et allocations sont soutenus par l’ANRS.

Texte

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire, acteur majeur de la recherche clinique en France et en Europe mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 10 millions de personnes malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Île-de-France : 95 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Texte

Sources

Incidence of HIV-infection in the ANRS Prevenir Study in Paris region with Daily or On-Demand PrEP with TDF/FTC
J.-M. Molina , J. Ghosn , L. Béniguel , D. Rojas-Castro , M. Algarte-Genin , G. Pialoux , C. Delaugerre , Y. Yazdanpanah , C. Katlama , C. Ségouin , S. Morel , C. Pintado , B. Loze , S. Le Mestre , S. Gibowski , V. Doré , L. Assoumou , B. Spire , D. Costagliola , Prevenir ANRS study group    
University of Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité, Saint-Louis Hospital, Assistance Publique Hôpitaux de Paris, Paris, France, Paris Descartes University, Sorbonne-Paris-Cité, Hotel-Dieu Hospital, Assistance Publique Hôpitaux de Paris, Paris, France, INSERM, Sorbonne Université, Institut Pierre Louis d'Épidémiologie et de Santé Publique (IPLESP), Paris, France, Coalition PLUS, Pantin, France, Sorbonne Université, Tenon Hospital, Assistance Publique Hôpitaux de Paris, Paris, France, INSERM, University of Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité, IAME (Infection, Antimicrobials, Modelling, Evolution), Bichat Hospital, Assistance Publique Hôpitaux de Paris, Paris, France, INSERM, Sorbonne Université, Institut Pierre Louis d'Épidémiologie et de Santé Publique (IPLESP), Pitié-Salpétrière Hospital, Assistance Publique Hôpitaux de Paris, Paris, France, Lariboisière Hospital, Assistance Publique Hôpitaux de Paris, Paris, France, AIDES, Pantin, France, Saint-Louis Hospital, Assistance Publique Hôpitaux de Paris, Paris, France, ANRS, France REcherche Nord & sud Sida-hiv Hépatites, Agence autonome de l'INSERM, Paris, France, Aix Marseille Univ, INSERM, IRD, SESSTIM, Sciences Economiques and Sociales de la Santé and Traitement de l'Information Médicale, ORS PACA, Observatoire Régional de la Santé Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille, France