Réorganisation scientifique de l’ANRS

Image
Réorganisation scientifique de l’ANRS
Contenu
Texte

 

Mis en ligne le 20 décembre 2017

 

L’ANRS bénéficie d’une organisation scientifique originale qui s’articule notamment autour des différentes instances scientifiques. Ces dernières vont connaître une réorganisation dans le but de les simplifier et de renforcer l’approche transversale nord-sud des thématiques de recherche. Cette nouvelle organisation aura également pour but de répondre au mieux, aux priorités de recherches suivantes :

  • Contribuer à contrôler les épidémies de VIH et de VHB
  • Prévenir la transmission du VIH par un vaccin
  • Lutter contre le VHB : du traitement à la guérison
  • Optimiser la vie avec le VIH
  • La maladie à VHC à l’ère de la guérison thérapeutique

Les instances d’évaluation (CSS) et les comités d’animation (AC) qui étaient jusqu’alors respectivement au nombre de sept et treize se présenteront dès 2018 ainsi :

- 4 Comités scientifiques sectoriels (CSS)
CSS 11 : "Recherches fondamentales sur le VIH-sida : du virus à l'hôte" présidé par Francis Barin
CSS 12 : "Recherches fondamentales sur les hépatites virales" présidé par Massimo Levrero
CSS 13 : "Recherches cliniques" présidé par Alexandra Calmy et Marc Bourlière
CSS 14 : "Recherches en santé publique et en sciences de l'homme et de la société" présidé par Guillaume Lachenal et Joseph Larmarange

- 7 Actions coordonnées (AC)
AC Interactions Hôte – Virus (Michaela Müller-Trutwin)
AC Virus des hépatites (François-Loïc Cosset)
AC Virologie médicale, Nord et Sud, VIH et Hépatites (Vincent Calvez)
AC Recherche clinique, Nord et Sud, VIH (Serge Eholié et Olivier Lambotte)
AC Recherche clinique, Nord et Sud, Hépatites (Hélène Fontaine et Karine Lacombe)
AC Recherche en santé publique et sciences de l’homme, Nord et Sud, VIH et Hépatites (Didier Ekouevi et Bruno Spire)
AC Epidémiologie, Nord et Sud, VIH et Hépatites (Dominique Costagliola)