Je cherche à financer mon projet

Ajouter un contenu
Texte

L'ANRS vous propose diverses sources de financement 

  • lors de ses deux appels à projets annuels
  • hors appels à projets 

Les financements sont ouverts à tous les laboratoires de recherche français, publics ou privés, ainsi qu'aux laboratoires étrangers associés à un laboratoire français dans le cadre d'un projet de recherche.

Domaines de recherche

  • ensemble des recherches sur le VIH/sida
  • ensemble des recherches sur les hépatites virales et les co-infections VIH/hépatites
  • recherches sur des pathologies associées et recherches sur d'autres rétrovirus ou pathologies dès lors qu'elles sont utiles à la compréhension du VIH/sida et/ou des hépatites

 

Ajouter un titre
Titre
Appels à projets
Ajouter un contenu
Texte

L'ANRS propose chaque année deux appels à projets pour financer

  • des projets de recherche et contrats d'initiation d'une recherche
  • des allocations de recherche pour des doctorants et post-doctorants
  • des soutiens à colloques et publications

A l'exception des

  • essais thérapeutiques conduits en France
  • cohortes françaises
  • projets relevant du programme de recherches vaccinales

qui doivent être déposés hors appels à projets

Dates (ouverture-clôture) :
mi-juin – mi-septembre
mi-janvier – mi-mars

 

PROJETS DE RECHERCHE ET CONTRATS D'INITIATION D'UNE RECHERCHE

Les projets de recherche peuvent être présentés sous la forme d'un partenariat entre plusieurs équipes de recherche, pour une durée initiale de 12, 24 ou 36 mois.

Les contrats d'initiation sont dédiés au financement de recherche de faisabilité ou visent à permettre le démarrage d'une recherche avant la soumission d'un projet. Ils sont attribués pour un montant forfaitaire de 20.000 € sur 12 mois.

Les projets de recherche et les contrats d'initiation réalisés dans les pays à ressources limitées doivent obligatoirement impliquer une équipe française et au moins une équipe relevant d'un pays à ressources limitées. 


ALLOCATIONS DE RECHERCHE

  • Les allocations de recherche sont ouvertes à tout étudiant ou chercheur français ou étranger
  • doctorant ou post- doctorant
  • âgé de 40 ans max à la date de clôture de l'appel à projets
  • accueilli dans un laboratoire rattaché à une structure de recherche française, publique ou privée

Les allocations de recherche sont accordées pour une durée de 12, 24 ou 36 mois. 

Elles peuvent être associées à des projets de recherche. Les demandes de financement d'un projet de recherche et d'une allocation de recherche associée doivent faire l'objet de demandes de financement séparées.

En aucun cas, une demande d'allocation de recherche ne sera associée à un contrat d'initiation.

Le candidat ne pourra effectuer qu'une seule demande d'allocation de recherche par appel à projet.

Des allocations non-nominatives peuvent être soumises uniquement dans le cadre d'un projet de recherche fondamentale soumis au même appel à projets.

Contacts

  • Recherches fondamentales sur le VIH : +33 (0)1 53 94 60 16 – fondamentale-vih@anrs.fr
  • Recherches cliniques et thérapeutiques sur les hépatites virales et le VIH : +33 (0)1 53 94 60 40/96 – clinique@anrs.fr – hepatites@anrs.fr
  • Recherches en santé publique, sciences de l'homme et de la société : +33 (0)1 53 94 60 – sciences.sociales@anrs.fr
  • Recherches dans les pays à ressources limitées : +33 (0)1 53 94 60 13 - ped@anrs.fr


SOUTIENS A COLLOQUES ET PUBLICATIONS

L'ANRS soutient des colloques et publications scientifiques ainsi que les publications d'ouvrages. Pour être recevables, les documents doivent s'inscrire dans les domaines du VIH/sida et des hépatites et être extérieurs à l'ANRS. Ils doivent également être orientés vers la recherche et la communication de données scientifiques.

Contact
information@anrs.fr
+33 (0)1 53 94 60 30

Les projets sont soumis en ligne sur la plateforme APOGEE

 

CONSULTEZ LES DOCUMENTS DE REFERENCE

Titre du document
Note d’information et consentement type à télécharger et à remplir à partir de la plateforme APOGEE
Ajouter un titre
Titre
Soutiens hors appel à projets
Ajouter un contenu
Texte

L'ANRS peut également financer des actions qui seraient difficilement compatibles avec le rythme et/ou les modalités de financement par appels à projets

  • des projets d'essais thérapeutiques et des cohortes menées en France évalués dans le cadre d'actions coordonnées 
  • des budgets de démarrage et/ou de réorientation de laboratoire
  • des soutiens logistiques
  • des soutiens au secteur industriel et commercial
  • des soutiens aux programmes transversaux
  • des personnels de soutien à la recherche

 

Les médecins d'études cliniques ou coordonnateurs d'études cliniques sont généralement médecins. Ils ont pour fonction principale d'assister l'investigateur du site dans la mise en place et le bon déroulement des essais, dans le respect de la réglementation en matière de protection des personnes, de traçabilité de l'information et de qualité des données. L'ANRS a également créé un petit nombre de postes de techniciens de recherche cliniques (TRC), afin de venir en aide aux médecins d'études cliniques pour la réalisation de tâches liées à la logistique et à l'organisation matérielle des essais sur les sites.

Dans les laboratoires de biologie hospitaliers, essentiellement de virologie et d'immunologie, des médecins d'études biologiques et quelques techniciens d'études biologiques interviennent également dans les essais de l'ANRS. Il peut s'agir du laboratoire assurant la coordination virologique ou immunologique pour l'ensemble des sites d'un essai, ou d'un laboratoire traitant les prélèvements d'un site clinique particulièrement actif dans les études ANRS.

Dans les centres de méthodologie et de gestion, les chefs de projet, médecins expérimentés prennent en charge tout le suivi et l'animation d'un protocole multicentrique avec l'investigateur-coordonnateur. Ces structures ont également besoin d'attachés de recherche clinique (ARC), formés à la vérification sur site des données d'un essai, d'assureurs qualité aptes à former les personnels, à rédiger et faire appliquer des procédures opérationnelles standardisées, ainsi que de gestionnaires de bases de données (data manager).

Dans le domaine des recherches en santé publique, sciences de l'homme et de la société, des moniteurs d'études sociales (MES) sont chargés de gérer des enquêtes dans ces disciplines, où ils assurent la qualité du recueil de l'information et la maintenance de la base de données.