Histoire

Ajouter un contenu
Texte

Depuis le début de l’épidémie, la majorité des personnes infectées par le VIH vit dans les pays du Sud. Dès sa création en 1988, l’ANRS a donc établi comme prioritaire la recherche dans ces pays. Objectif principal : répondre, par une approche multidisciplinaire, aux priorités de santé publique des pays. Le partenariat entre équipes du Nord et du Sud est la pierre angulaire de la démarche de l'ANRS qui inscrit son action dans la continuité à travers 8 "sites ANRS", en Afrique de l'Ouest et en Asie du Sud-Est principalement.

Texte

D’abord ciblée sur le traitement des infections opportunistes et sur  la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, l'ANRS a ensuite soutenu le développement de nombreuses stratégies de prise en charge thérapeutique de l'infection par le VIH et des co-infections adaptées au Sud. L’ANRS a également développé des outils pour le dépistage et le suivi des patients à moindre coût. Elle s’est aussi engagée très tôt dans la prévention biomédicale, avec notamment un projet de recherche sur la circoncision masculine. Nombre de ses études ont abouti à des recommandations de l'OMS (Guideline on when to start antiretroviral therapy and pre-exposure prophylaxis for hiv).

 

En 2002, l’ANRS a mis en place une « Charte d’éthique de la recherche dans les pays en développement ». Cette charte définit un cadre éthique que l’ANRS et les chercheurs s’engagent à respecter pour toute recherche menée chez l'homme dans ces pays.

"Lutter contre la maladie et promouvoir la santé des populations"

Titre
Quelques publications phares
Texte

Réduire le risque de la transmission de la mère à l’enfant

L’essai ANRS DITRAME 1201 montre pour la première fois en Afrique que l’AZT en traitement court et la névirapine en dose unique réduisent d’au moins un tiers la transmission du VIH de la mère à l’enfant.

 

Field efficacy of zidovudine, lamivudine and single-dose nevirapine to prevent peripartum HIV transmission. Dabis F, Bequet L, Koumavi Ekouevi D, Leroy V. AIDS 2005 ; 19 (3) : 309 – 318 (DITRAME ANRS 1201)

 

Trithérapie : les premiers génériques

Grâce à l’étude ANRS 1274, La Triomune®, premier générique associant trois antirétroviraux, prouve son efficacité, à dose fixe et en un seul comprimé dans le traitement de première ligne en Afrique

 

Effectiveness and safety of a generic fixed-dose combination of nevirapine, stavudine, and lamivudine in HIV-1-infected adults in Cameroon : open-label multicentre trial. Laurent C, Kouanfack C, Koulla-Shiro S, Delaporte E, for The ANRS 1274 study group (2004). The Lancet 2004 ; 364 (9428) : 29-34 (ANRS 1274).

 

Les bénéfices de la circoncision

L'essai ANRS 1265 Orange Farm, mené  en Afrique du Sud, est le premier essai à démontrer l’efficacité de la circoncision masculine sur la réduction de la contamination sexuelle de l’homme par le VIH.

 

Randomized, controlled intervention trial of male circumcision for reduction of HIV infection risk : the ANRS 1265 trial. Auvert B, Taljaard D, Lagarde E, Sobngwi-Tambekou J, Sitta R, et al. PloS Med. 2005 ; 2(11) : e298 (ANRS 1265)

 

Réduire le risque de transmission du VIH à l’enfant

L’essai Kesho-Bora (ANRS 1289) met en évidence la supériorité de l’association de trois antirétroviraux durant la grossesse et surtout pendant toute la durée de l’allaitement sur le traitement court lors de l’accouchement pour réduire le risque de transmission du VIH à l’enfant notamment par le lait maternel.

 

Triple antiretroviral compared with zidovudine and singledose nevirapine prophylaxis during pregnancy and breastfeeding for prevention of mother-to-child transmission of HIV-1 (Kesho Bora study) : a randomised controlled trial. The Kesho Bora study group. Lancet Infect Dis. 2011 ; 11 (3) ; 171-180. (ANRS 1289 Kesho Bora)

 

Une prise en charge précoce des patients co-infectés par la tuberculose

L’essai ANRS 1295 Camelia montre que le moment optimal d’introduction des ARV après initiation des anti-tuberculeux chez des patients très immunodéprimés est de deux semaines, réduisant de façon drastique la mortalité.

 

Earlier versus later start of antiretroviral therapy in HIV infected adults with tuberculosis. Blanc FX, Sok T, Laureillard D, Borand L, Goldfeld AE.N Engl J Med. 2011 ; 365 (16) : 1471-1481 (ANRS 1295 CAMELIA)

 

Origine du VIH

Le chimpanzé Pan Troglodytes est le réservoir naturel des souches M et N du VIH-1. (ANRS 12182)

 

Chimpanzee reservoirs of pandemic and nonpandemic HIV-1. B F Keele, Van Heuverswyn, Li Y, Peteers M and H Hahn B. Science 2006 ; 313 (5786) : 523-526

 

Evaluation de l’expérience camerounaise

Depuis 2006, l’ANRS a soutenu une recherche opérationnelle de grande envergure mené par des équipes camerounaises et françaises, sur dix régions camerounaises. Ce travail constitue un pas important dans la connaissance scientifique et pratique de la question de l’accès au traitement du sida au Cameroun et en Afrique..

 

Accès décentralisé au traitement du VIH/Sida. Evaluation de l’expérience camerounaise.

Fred Eboko, Claude Abé, Christian Laurent. ANRS, Collection Sciences sociales et sida, 2010, 324 p.

 

Effet préventif du traitement précoce

Comme cela a été montré dans des couples stables sérodifférents, le traitement antirétroviral présente également un effet préventif sur la transmission du VIH dans des situations de couples plus variées. C’est ce que montre une étude réalisée chez les patients inclus dans l’essai Temprano (ANRS 12136) qui comparait la mise sous antirétroviraux précoce à la prise en charge standard. Les données comportementales rapportées par les patients ne montrent pas d’effet du traitement précoce sur les comportements sexuels. De par l’effet du traitement sur la charge virale, la réduction du risque de transmission chez les patients traités tôt était estimée à 90%. L’effet préventif du traitement précoce est donc majeur.

 

Jean K, Gabillard D, Moh R et al. Effect of early antiretroviral therapy on sexual behaviors and HIV-1 transmission risk among adults with diverse heterosexual partnership statuses in Côte d'Ivoire. J Infect Dis. 2014;209(3):431-40. doi: 10.1093/infdis/jit470.

Texte pour résultat de recherche