> Accueil > VIH / SIDA > Vaccin > Organisation

Organisation

Le service Recherches vaccinales

Le service Recherches cliniques et thérapeutiques sur le VIH/sida est l'interface entre les chercheurs et l'administration de l'agence. Il est composé :
  • de deux chefs de projets : Véronique Rieux et Amel Bouakane
  • d'un secrétariat commun : tél. +33 (0)1 53 94 60 96
Le service est chargé d'assurer les conditions optimales de soutien à la recherche vaccinale et de favoriser les partenariats entre institutions. Il exerce son activité en relation étroite avec le Vaccine research Institute (VRI).

2012, inauguration du VRI

En matière de vaccin contre le VIH, malgré les résultats encourageants de ces dernières années, il reste beaucoup d’obstacles à la mise au point d’un vaccin réellement efficace. L’Anrs a estimé qu’il fallait une véritable montée en puissance de la recherche. De plus, les travaux scientifiques qui sous-tendent le développement de vaccins efficaces sont très coûteux, en particulier durant les phases de tests de candidat-vaccins, et demandent une mise en synergie des moyens humains et technologiques.

C’est pourquoi dans le cadre du « Programme investissement d’avenir » lancé par l’Etat, l’Université de Paris-Est (UPEC), a présenté en 2010 le projet d’un institut de recherche sur le vaccin, centré sur le programme vaccinal de l’Anrs. Cette structure répond dorénavant au nom d’Institut de recherche sur le vaccin ou VRI (pour Vaccine Research Institute). Elle a obtenu le label de « Laboratoire d’excellence » et un financement. Il a été inauguré en janvier 2012.

Le VRI a pour ambition d’accélérer la mise au point de vaccins contre le VIH/sida et l’hépatite C.

Il associe, autour de deux équipes de l’Institut Mondor de Recherche Biomédicale (IMRB), à Créteil, de nombreuses équipes internationales et plusieurs partenaires dont l’Institut Pasteur, le CEA, les universités de Paris 11, Bordeaux et Strasbourg, le CNRS ainsi que le Baylor Institute de Dallas, aux Etats-Unis.

Le VRI permettra de mieux coordonner les équipes, depuis la recherche fondamentale jusqu’à la recherche clinique, de tirer un meilleur parti des ressources humaines, managériales, financières et technologiques tout en favorisant les levées de fonds au niveau national, européen et international. L’ambition est aussi de donner une plus grande visibilité internationale à la recherche vaccinale conduite par l’Anrs.

TOP